Commémoration du 8 mai 1945 – Journée du souvenir

Le dimanche 9 mai, avait lieu à THORAS, la cérémonie de commémoration de l’armistice du 8 mai 1945.

Après l’office religieux, la cérémonie se déroulait devant le monument aux Morts, en présence du Président du comité local M. CHAPEL, du Maire M. LEYDIER, des porte-drapeaux.

Après le dépôt de gerbe, le message de la secrétaire d’Etat auprès de la ministre des armées était délivré :

« Par deux fois, l’Allemagne a signé sa capitulation sans condition. Pour l’Europe, la délivrance est là, la guerre est finie. Enfin. Après tant de souffrances et de désolations, après tant d’espérances et de luttes acharnées…  C’est la victoire sur une idéologie totalitaire, raciste et criminelle qui a mené la violence jusqu’à sa plus effrayante extrémité. La France exprime sa reconnaissance à toutes ses filles et fils qui ont combattu pour la patrie, aux femmes et aux hommes du monde entier qui ont conjugué leurs efforts pour nous libérer et restaurer la dignité humaine.  Notre gratitude demeure indéfectible. »

Après une minute de silence aux victimes de toutes les guerres, l’hymne national clôturait la cérémonie.

Commémoration du 11 novembre 1918

21 novembre 2020

Le samedi 14 novembre, à 11 heures, s’est tenu la commémoration de la Victoire et de la Paix, sans public en raison des contraintes sanitaires.

Après le dépôt de gerbe, le Président de l’association locale des Anciens Combattants, M. CHAPEL Joseph, donnait lecture  du message de l’UFAC : « il y a 102 ans, était signé l’Armistice du 11 novembre 1918. Après 4 années de combats meurtriers, la Première Guerre mondiale s’achevait. La France déplorait 1 400 000 morts, 140 000 invalides et de très nombreux blessés, des milliers de veuves et d’orphelins.

Les évènements tragiques de ces derniers mois, nous rappellent que l’engagement des soldats a un coût, celui du sang.

Le message invite les générations à œuvrer pour un monde plus juste, plus solidaire et en paix. »

Marie Claude COUFORT, Adjoint au Maire de Thoras, livrait le message de la ministre déléguée auprès du ministère des armées : « le 10 novembre 1920, Auguste THIN,  soldat de 2° classe et pupille de la Nation, dépose un bouquet d’œillets blancs et rouges sur le cercueil d’un soldat. Un parmi des milliers qui est devenu le Soldat inconnu et qui devient la mémoire de tous les soldats morts sous le drapeau tricolore. Nous ne les oublions pas. Inlassablement nous les honorons.

Chaque 11 novembre est un moment d’unité nationale et de cohésion autour de ceux qui donnent leur vie pour la France, ceux qui la servent avec dévouement et courage. »

A l’issue des discours officiels, une minute de silence était respectée en hommage à tous les morts pour la France, ceux d’hier et ceux d’aujourd’hui.

 

La commémoration devant l’église
  • Post category:Evènements

Commémoration du 8 mai 1945

12 mai 2020

Ce samedi 9 mai avait lieu à THORAS la cérémonie de commémoration de la fin de la 2° guerre mondiale.

Conformément aux directives nationales, cette cérémonie s’est déroulée dans un contexte très particulier, sans public, avec pour seules présences Ludovic LEYDIER, Maire, Joseph CHAPEL, Président du comité local FNACA et Emile BOUQUET Porte drapeau.

Le message du Président de la République revêtait un caractère tout spécial : « ce 8 mai ne ressemble pas à un 8 mai. Il n’a pas le goût d’un jour de fête.

Malgré tout, la Nation se retrouve par la pensée et les mille liens que notre mémoire commune tisse entre chacun de nous, cette étoffe des peuples, que nous agitons en ce jour dans un hommage silencieux.

C’est dans l’intimité de nos foyers que nous convoquons cette année le souvenir glorieux de ceux qui ont risqué leur vie pour vaincre le fléau du nazisme et reconquérir notre liberté.

C’était il y a 75 ans que se refermait le chapitre le plus sombre de notre histoire : 5 années d’horreur, de douleur, de terreur.

Aujourd’hui nous commémorons la Victoire du 8 mai 1945 bien sûr, mais aussi, mais surtout, la Paix qui l’a suivie.

C’est elle, la plus grande Victoire du 8 mai. Notre plus beau triomphe.

Le maire et des anciens combattants